Langues disponibles



Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Levriers

Tradition : Tout commence il y a longtemps, très longtemps...

La race des lévriers remonte à la nuit des temps... Les pharaons de l’Égypte antique, les bédouins consentent tous à dire que le Lévrier est un cadeau des dieux..
 
 
À l’époque de l’Espagne Médiévale, il était protégé sur ses terres espagnoles par des lois. Mais son sort, au fil des siècles, a bien changé. Aujourd’hui, ce noble chasseur du moyen âge n’est plus qu’une bête servile.
 
Qu’il est bien loin le temps où il était respecté et aimé !
Mais que s’est-il passé ?
Comment est-il devenu, au fil du temps, un « outil de chasse », « un objet » comme un autre, sans dignité et dont la vie n’a aucune importance ?

Il y a donc de cela bien longtemps, le lévrier était le droit exclusif des nobles, utilisé pour de grandes chasses. Sport réservé aux grands de ce monde.


Le peu de paysans qui en possédaient un, avaient les pieds mutilés afin qu'ils ne puissent chasser avec. Le lévrier était alors encore respecté...

 

Mais le peuple a faim... Le respect des lois est transgressé. Les petites gens qui avaient en charge ces nobles chiens de la cour ont commencé à les faire se reproduire en cachette pour eux et de façon incontrôlée.
Le lévrier rentre alors dans les foyers des paysans.

 

À partir de ce moment, il est partout. L'élevage s'étant alors généralisé de façon exponentielle au niveau de la classe la plus humble, il perdit de ce fait son titre de noblesse et devient un chien associé à la classe inférieure, le chien des paysans... : lui qui des siècles durant avait été le compagnon des plus Grands.

 

Nous sommes dans les années 1900 et les paysans n'avaient pour la plupart que la chasse pour avoir le privilège de pouvoir offrir de la viande à leur famille.
Avoir un lévrier signifiait avoir de la nourriture, de la viande tous les jours... Ne pas mourir de faim.

 

Mais un chien coûte cher et doit mériter sa pitance, la chance de vivre, à une époque où la vie est difficile.
Les paysans avaient peu de moyens financiers. Alors quand leur lévrier devenait trop vieux ou ne chassait plus... : il devenait une bouche inutile..

Il n'avait pour lui d'autre solution que de s'en séparer, de le sacrifier..  N'ayant pas de fusil, parce qu'ils étaient réservés à une classe plus aisée, la pendaison était, pour le paysan, la solution la plus simple et la moins coûteuse.

 

Mais, ce qui à une époque, était fait pour des raisons onéreuses, perdure aujourd'hui par pur soucis de tradition.


Comment le gouvernement espagnol, à notre époque,  peut-il, accepter que cette tradition d'une telle barbarie puisse encore exister et perdurer, dans son pays qui se dit moderne et civilisé ?


 
Torturé à mort chez lui, que reste-t-il au lévrier en dehors de la mort ?
Est-ce là sa seule délivrance ?


 
Il nous appartient de le protéger, de l'aider et de faire cesser cette tradition, qui à une époque pouvait s’entendre, mais qui aujourd'hui n'est plus que pure sauvagerie.


 
Aidez-nous à venir en aide aux Lévriers espagnols qui souffrent dans leur pays...
Sa grandeur a fait de lui le souffre-douleur, la race de chiens la plus torturée en Espagne.


 
Élevage intensif, abusif, sans contrôle... Perdurance d'une tradition ancestrale...


La survie pour eux, chaque jour, est un combat.. 50 000 d'entre eux sont torturés chaque année : pendus selon la tradition mais des nouvelles versions sont apparues au fil du temps et de la modernité : brûlés à l'acide, tirés derrière des véhicules, jetés dans les puits secs..... L'imagination de l'homme est sans limite...


Aujourd'hui, les chasseurs se « débarrassent » de leurs Lévriers en fin de période de chasse quand ils estiment que ceux-ci ont mal chassé.
Pour eux, plus la mort est lente et atroce, plus le Lévrier souffre avant de mourir, et meilleur sera le prochain..


 
STOP !


 
Les lévriers doivent vivre... nous nous battons pour les aider grâce à votre soutien.


 
Nous avons plus que jamais besoin de vous.
Il ne faudrait pas que le Lévrier entre dans la légende.


 
Rejoignez-nous dans notre combat.. Faisons mettre un terme à cette tradition ancestrale qui n'a plus lieu d'être..






Espace Photos

(survolez pour agrandir)


Contacter le CREL C.R.E.L "Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Lévriers" Mentions légales
  Association de Protection Animale loi 1901  
Enregistrée en Sous-Préfecture de Saint-Dié des Vosges sous le numéro: W883001147 Inscrite au Journal Officiel, Année "141" N°37 Article 1270
 _____________________ 
© CREL 2009-2017 ps3i.fr
Site réalisé par :
Flux RSS