Langues disponibles



Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Levriers

Lévriers en cavale.

Malheureusement, trop souvent chacun d’entre nous peut constater via les sites spécialisés, les petites annonces ou encore les réseaux sociaux que des Lévriers sont « en balade », libres de leurs mouvements dans la nature.
 

Tel est le cas pour une Galga de notre Association, Lucy, en fugue depuis près de 5 mois, oui, il n’y a pas d’erreur dans ma phrase, 5 mois de cavale !!

 

 
De nombreux Lévriers sont, en ce moment même, livrés à eux-mêmes, dans les campagnes, dans les banlieues voire même en centre-ville, ce n’est pas normal évidemment, mais comment cela a bien pu arriver, pourquoi les « GENS » ne rattrapent pas les Lévriers rapidement, c’est une des questions fréquentes des badauds, c’est vrai ça, POURQUOI ?

 

 
A vous, qui avez aperçu ou cru apercevoir un Lévrier, les lévriers sont des animaux sanguins d’une sensibilité incroyable, avec un temps de réaction ultra rapide, il pourrait être comparable à celui d’un cheval …. Imaginez …. ces Lévriers qui ont fugué, souvent ont pris la fuite par crainte d’un bruit, d’une voix, d’une odeur ou de toute autre chose qui lui a provoqué un stress. Ces Lévriers, pour la plupart, ont subi des traumatismes que nous ne pouvons même pas imaginer. Une fois dans la nature, tout est donc susceptible de leur faire peur.

 

 

Il est souvent reproché de ne pas leur courir après. Evidemment c’est une idée à laquelle nous n’avons pas pensé. Nous, humains à 2 pattes incapables de monter 15 marches d’escalier sans être essoufflés, allons courir après le chien le plus rapide et le plus endurant au monde, utopie, ce n’est pas comme ça que nous réussirons. Il n’y a pas de secret, il faut de la persévérance, de la patience, des astuces comme la mise en place d’une cage trappe (cage de capture pour les animaux errants, efficace sur des chiens n’ayant jamais été capturés par ce type de cage car ils s’en méfient !, de la stratégie et encore les mots sont faibles car tous les chiens sont si différents.

 

 

Les vétérinaires sont généralement contactés afin de pouvoir utiliser du matériel d’anesthésie, là encore, il est bien difficile de pouvoir jumeler la possession du matériel et les compétences pour s’en servir, sans compter les accords de la préfecture ou de la police pour utiliser un de ces matériels en zone urbaine. En cas d’autorisation il faudra approcher le chien à moins de 15 mètres.

 

 

Il y a bien le fusil hypodermique, mais ce n’est pas sans risque puisque la flèche envoyée est en forme d’hameçon qui viendra s’implanter dans la chair de l’animal pouvant causer une fracture ! Avec de la chance ça peut fonctionner, mais au bout de quelques minutes après l’envoi de cette fléchette où sera le Lévrier, à combien de kilomètres ? A 80km/h, en l’espace de 5 minutes le Lévrier peut parcourir plus de 6km, c’est approximativement le temps qu’il faudra à l’anesthésiant pour faire pleinement effet….
 
 


 
Qu’est-il conseillé de faire lorsque que l’on aperçoit un Lévrier en cavale ?


 
Ne vous imaginez pas que le Lévrier va vous trouver sympathique au premier abord et qu’il va vous accorder sa confiance. Au contraire il vous fuira, comme il fuira tout le monde. Il est fortement conseillé de contacter les vétérinaires, la police, les pompiers et tous les services compétents. Si vous connaissez les coordonnées de la personne ou de l’association qui l’a à sa charge n’hésitez pas non plus à la contacter par un SMS ou un appel bref avec le maximum de renseignements, (localisation, état physique de l’animal, s’il courait ou non, dans quelle direction).  Si vous le voyez régulièrement, voire quotidiennement, il est très important de le signaler, les chiens ont souvent un chemin bien rôdé et le pratique tous les jours.

 

Vous pouvez vous asseoir dans un endroit calme, sur sa trajectoire, tous les jours à la même heure en tournant le dos à l’endroit où il est susceptible de passer, déposer autour de vous un peu de nourriture appétant (fromage, knack, poulet rôti, sardines, ou tout aliment odorant).  L’objectif est d’entrer dans sa routine, n’essayez pas de le toucher, il doit comprendre que vous faites partie de ses habitudes et que vous ne voulez pas l’attraper.  Avec le temps, il sera plus calme, moins distant et pourra peut-être se rapprocher de jour en jour, il pourra même vous suivre lorsque vous partirez. Attention, ces démarches peuvent durer des semaines entières, mais lorsque vous ne serez pas présent, il vous cherchera…

 

Lorsque le moment sera venu, vous pourrez peut-être le toucher ou même l’attraper et là, vous aurez participé activement à sa mise en sécurité.

 

 
 
A qui faut-il jeter la pierre ?

 

Certainement pas aux Associations qui n’ont de cesse de prévenir les familles d’accueil ou d’adoption que les Lévriers sont des chiens qui pour beaucoup ont été errants et ont certainement subis des traumatismes de la part de leur tortionnaires en Espagne, les galgueros. Les familles qui ont en accueil ou qui ont adopté le dit-lévrier ont peut-être eu un petit moment d’inattention, personne n’est infaillible et rejeter la faute sur quelqu’un ne fera pas avancer les choses et n’ira pas dans le sens de la prise en charge du fuyard.

 

Il ne faut pas oublier que personne n’est à l’abri d’un mousqueton qui casse, d’une dragonne mal tenue à un moment « T » d’où, nous ne le répèterons jamais assez, l’importance d’un harnais HAUTE SÉCURITÉ exemple : 3 points et du collier plus 2 laisses d’un mètre, d’une médaille d’identification avec les coordonnées téléphoniques.

 

 

En bref, si vous avez aperçu un Lévrier errant:


 

 

S’il vous plaît, cessez de courir derrière lui cessez de critiquer le travail des bénévoles sur place et des associations qui font un travail incommensurable et qui pour la plupart ne sont composées que de bénévoles ayant une activité professionnelle à côté de leur bénévolat.

 

Et aidez-nous en écoutant les conseils dispensés par les personnes qui côtoient au quotidien et depuis des années déjà ces chiens merveilleux que sont LES LÉVRIERS !



 






Espace Photos

(survolez pour agrandir)


Contacter le CREL C.R.E.L "Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Lévriers" Mentions légales
  Association de Protection Animale loi 1901  
Enregistrée en Sous-Préfecture de Saint-Dié des Vosges sous le numéro: W883001147 Inscrite au Journal Officiel, Année "141" N°37 Article 1270
 _____________________ 
© CREL 2009-2017 ps3i.fr
Site réalisé par :
Flux RSS