Langues disponibles



Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Levriers

La leischmaniose !

La Leischmaniose est une maladie qui se transmet par les moustiques femelles, qui porte le nom de phlébotomes, elle ne se transmet pas d'animal à animal, ni d'animal à humain, il existe des solutions pour la soigner, mais dignostiquez la avant qu'il ne soit trop tard, faites au moins une prise de sang par an.


Comment la détecte-t-on ?


Pour vérifier si votre chien est atteint de la leishmaniose il faut réaliser une prise de sang qui vous donnera un taux montrant l’état d’avancement du parasite dans le corps. Cette prise de sang doit aussi s’accompagner d’une autre qui permettra de vérifier les fonctions rénales et hépatiques. Vérifier ces constantes est impératif avant de mettre en route un traitement.

 


Comment le puis-je soigner mon chien ?

 

Quand le résultat est positif, on place le chien sous Allopurinol, ce médicament permet de protéger la fonction rénale et empêche la progression de la maladie chez beaucoup de chiens ayant un taux très faible. Il faut continuer à effectuer des contrôles réguliers pour surveiller le taux de Leishmaniose dans le sang de votre chien.


Si le taux augmente ou est élevé dès la première prise de sang, il faut mettre en place un traitement plus important. Pendant longtemps des injection de Glucantime (chimiothérapie) étaient utilisées pour traiter les chiens malades, ce présente l’énorme inconvénient d’avoir de lourds effets secondaires notamment sur les reins. Mais d’autres solutions existent désormais (-déconseillé-).

 


Depuis plusieurs années, les vétérinaires espagnols luttent contre cette maladie et innovent, c’est ainsi que de plus en plus le Milteforan est utilisé. C’est un produit qui s’attaque spécifiquement aux protozoaires tels que celui responsable de la leishmaniose. Le traitement se prend sur 28 jours en même temps que l’allopurinol, il peut aussi être associé à du
Levamisol, qui stimule la réponse immunitaire. Ce traitement est coûteux mais donne des résultats très encourageants, malheureusement il n’est pas encore commercialisé en France (vous pouvez nous contacter pour plus d’information sur le Miltéforan).

 


Le Marbocyl administré pendant 28 jours donne aussi des résultats encourageants, là encore le traitement est un peu coûteux mais le produit est disponible en France.


La maladie est encore mal connue en France, dans tous les cas il ne faut pas hésiter à creuser la question avec votre vétérinaire afin d’essayer les nouveaux traitements, mais en aucun cas il ne faut baisser les bras. Il est INTOLÉRABLE d’entendre parler d’euthanasie si votre chien est positif mais présente un état bon de santé général. L’euthanasie d’un chien leishmanien n’arrive qu’en dernier recours quand, pris trop tard par exemple, l’animal souffre et qu’on ne peut plus rien faire mais cela ne doit pas arriver si vous suivez les conseils de prévention qui s’impose.

 
Certes le parasite ne peut être éliminé une fois qu’il est installé, mais il peut être contrôlé, abaisse jusqu’à devenir insignifiant et votre animal peut encore vivre des années tout en restant positif à la maladie.


Le vaccin contre la Leishmaniose sera disponible en France d’ici quelques mois.


Télécharger la documentation du laboratoire : http://sd-1.archivehost.
com/membres/up/1470597126/doc_vaccin_Leish_2.pdf


Comment protéger son chien de la leishmaniose Le réchauffement climatique accentue le développement de certaines maladies. C’est notamment le cas de la Leishmaniose qui s’étend chaque année un peu plus vers le Nord.


Elle se transmet par la piqûre d’un moustique appelé phlébotome, qui est très présent en Espagne et également dans le sud de la France. Les phlébotomes entrent en action au moindre redoux.


Chez le chien, la leishmaniose est mortelle ; le moustique est particulièrement présent dans les zones rurales ou dans les aires boisées. La période d’incubation peut être de plusieurs années (d’où l’importance de faire tester votre animal tous les ans en hiver de préférence, une simple prise de sang qui peut lui sauver la vie), mais pas de panique, la maladie n’est pas contagieuse en tant que telle, elle se transmet seulement par la piqûre des phlébotomes contaminés, qui transportent la maladie de chien à chien.


Fièvre, perte des poils et de poids, griffes anormalement longues et cassantes en sont les principaux symptômes. La solution réside comme souvent dans la sensibilisation et la prévention. Un insecticide utilisé pendant les périodes à risque (mars à octobre) permet de protéger facilement son chien. Il existe plusieurs marques de colliers imprégnés de deltaméthrine, en vente dans le commerce et permettant de diffuser sans danger le principe actif luttant contre les phlébotomes.


En savoir plus sur www.scalibor.fr et http://www.advantix.fr/Efficacite-contre-les-moustiqueset.
4483.0.html


Attention cependant il s’avère que souvent les Lévriers sont allergiques au produit, privilégiez donc le collier plutôt que les pipettes car il peut être retiré immédiatement dès l’apparition des premiers signes d’intolérance (très vite après la pose et au maximum dans les 24h après celle-ci).


A tester donc mais en restant vigilant après la pose, cela en vaut le coup car si votre chien le tolère il sera protégé efficacement contre la Leishmaniose.


Lire le rapport sur les colliers anti-phlébotomes :
http://sd-1.archive-host.com/membres/up/1470597126/Rapport_20_deltamethrin_scalibor.pdf

 


Les renseignements fournis dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation vétérinaire.


Au moindre doute sur l’état de santé de votre chien, vous devez consulter dans les plus brefs délais.





Espace Photos

(survolez pour agrandir)


Contacter le CREL C.R.E.L "Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Lévriers" Mentions légales
  Association de Protection Animale loi 1901  
Enregistrée en Sous-Préfecture de Saint-Dié des Vosges sous le numéro: W883001147 Inscrite au Journal Officiel, Année "141" N°37 Article 1270
 _____________________ 
© CREL 2009-2017 ps3i.fr
Site réalisé par :
Flux RSS